Comment décrire Le Jardin des Rosiers ? Est-ce avant tout une roseraie ? Pas dans le sens classique. Certes, le jardin accueille une collection remarquable de plus de 350 rosiers, dont la plupart sont des variétés anciennes. Mais un jardin ne se construit pas uniquement grâce à une série de plantes. Ici, les rosiers sont mélangés aux vivaces, aux arbres, aux arbustes, elles débordent sur le sol, grimpent sur les pergolas ou dans les arbres … créant ainsi une ambiance des plus naturelles. La découverte de l’histoire de ces roses, de l’origine de chacune d’elle, fait décidément partie de l’aventure, sans rentrer pour autant dans une logique de « musée de la rose ». Rentrons plutôt dans une logique de couleurs, de parfums ou de beauté tout simplement. Mais ce n’est pas tout …

Est-ce un jardin anglais ? Alors là, oui ! Les chambres de verdure aux ambiances variées, les Mixed-Borders aux plantes vivaces somptueuses, les bancs bleus disposés ici et là : l’ensemble invite le visiteur à s’asseoir à l’ombre d’un arbre … un ensemble qui fait la notoriété des vrais jardins anglais. Mais ce n’est pas tout …

Car si le jardin agît sur nos sens olfactifs, visuels, auditifs ou encore tactiles, il possède une autre qualité : celle de refuge apaisant pour la faune et la flore, tout comme pour l’homme. La raison d’être du Jardin des Rosiers c’est en effet d’offrir à toute forme de Vie un havre de paix et d’agir pour la protection de l’environnement. Il suffit d’écouter les oiseaux qui se sentent visiblement « chez eux », de suivre le ballet étincelant des papillons et des libellules, d’entendre le bourdonnement assourdissant des abeilles ou les dialogues entre grenouilles … Le décor du jardin se transforme sans cesse au fil de la floraison. Mais le sentiment de bien-être reste constant.

Chaque jardin, petit ou grand, en ville ou à la campagne, jour un rôle essentiel en tant que « mini réserve naturelle » de la planète. Le principe est simple : éviter tout geste susceptible de nuire à la nature. Fidèle à cette philosophie, il existe au Jardin des Rosiers un vrai écosystème, un ensemble d’êtres vivants aux nombreuses interactions, créant un équilibre naturel, né selon les lois de l’univers. Ainsi, le jardin devient un refuge, un lieu où toutes hiérarchies de Vie peuvent se ressourcer – du simple lombric, jusqu’à l’homme.